Chroniques d’une mariée en stress #5 : Les invitations

L’avantage d’avoir à ses côtés un ancien graphiste est le plaisir de réaliser ses invitations de mariage sur-mesure et donc totalement adaptées au thème du mariage mais cela peut aussi être un gros inconvénient lorsque ledit graphiste est pointilleux voire maniaque.

(faire-part.com)

Nous avons d’abord commencé à faire un peu de veille pour avoir de l’inspiration, quelques minutes plus tard voire dizaines de minutes plus tard, j’étais bien inspirée mais ce que je ne savais pas, c’est qu’un graphiste a besoin de beaucoup plus de temps, en tout cas le mien, si bien qu’à un moment, tu as l’impression que jamais un trait ne sera déposé sur ta feuille.

Après la veille d’inspiration vient le choix des textes afin de déposer les éléments importants sur le papier blanc et pouvoir ensuite laisser libre court à son imagination.

Là aussi, j’ai eu fortement envie de me tirer les cheveux, mais il ne faut pas les abîmer, il ne reste que quelques mois avant le mariage =)

Car apparemment, chez moi, graphiste rime avec littéraire donc le choix de chaque mot à une incroyable importance. J’aime écrire mais il est vrai que je fais peu attention aux répétitions ou à la beauté des mots. J’aime surtout écrire pour partager mes émotions, mes envies, mes péripéties. Je les rédige comme elles viennent.

Si bien que le temps m’a paru horriblement long lors du début de la création. J’aime voir les choses prendre forme mais il semble y avoir un ordre dans le monde du graphisme.

Pour le choix des couleurs, c’est assez compliqué également, il y a tant de nuances, tant de possibilités que finalement, on ne sait plus quoi prendre.

Bref, après quelques heures, j’ai laissé tomber, ayant l’impression que l’on ne finirait jamais. Quelques semaines ont passé, il s’est remis au travail, sans moi, pour arriver à une invitation qui nous plait, bien qu’elle ne soit pas irréprochable à ses yeux.

De mon côté, je me suis occupée de faire des timbres sur-mesure, décalés et dans le thème, sans tomber d’après moi dans le kitch, du coup, je suis ravie.

Nous avons fermé les enveloppes aujourd’hui et avons été poster nos invitations. Un léger soulagement, une case cochée dans la longue liste des préparatifs de ce qui sera, je l’espère, l’un des plus beaux jours de ma vie.

J’ai encore des tonnes de sujets dont j’aimerais vous parler : une nouvelle marque de cosmétique, et oui, qui dit fille dit beauté, mes bonnes adresses à New York et à Las Vegas (je suis en retard).

Mais aussi du mariage, car c’est loin d’être fini !

(Tom’s Guide)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook Email

No comments yet... Be the first to leave a reply!